Type your search keyword, and press enter

Les charges pour l’achat d’un chalet en PRL

L’acquisition d’une parcelle en PRL implique la mise en place d’un élément dessus dans la plupart des cas. En effet, les terrains dits nus se font rares dans ces parcs résidentiels, car les propriétaires implantent directement une HLL dessus ou un caravanage. Selon le mode d’exploitation escompté, l’achat chalet dans parc résidentiel est une option intéressante pour se constituer un habitat secondaire pour les vacances. Pour une parcelle située dans une zone touristique, vous pourriez profitez des atouts de la région dans votre propre logement de vacances.

Le prix à débourser pour une acquisition dans un PRL

Si vous envisagez d’investir dans un emplacement en PRL, il est à savoir que le prix moyen d’une parcelle varie entre 25.000 € à 40.000 € pour une surface de 200 m2. Pour ajouter une HLL, il faudra compter à partir de 25.000 €, soit le prix d’une construction légère en entrée de gamme. Toutefois, ce coût est variable en fonction du type de bien et d’équipement. En plus de ces dépenses, les frais d’acte notarié viennent s’ajouter, à raison de 11% du prix de la parcelle. L’achat chalet dans parc résidentiel est donc une alternative d’une maison de campagne, car les charges seront considérablement allégées avec une telle acquisition.

Les charges liées au bon fonctionnement du PRL

Pour le bon fonctionnement du PRL, le propriétaire va supporter des charges et provisions qui seront réparties entre les différents propriétaires. Le conseil syndical réalise une assemblée générale annuelle durant laquelle il établit la balance des comptes. Les charges intègrent toutes les dépenses liées au bon fonctionnement du parc comme le service de gardiennage, l’entretien des espaces verts de l’aire naturelle, la tonte des pelouses, la collecte des ordures ménagères, la consommation d’eau et d’électricité, entre autres. Si le PRL intègre des équipements comme une piscine ou des terrains de loisirs, les charges couvrent également l’entretien de ces infrastructures.

La jouissance de la parcelle avec chalet

Dans le cadre d’un achat chalet dans parc résidentiel, la jouissance de la parcelle ne constitue par de contrainte particulière pour une exploitation à cession de parcelle. D’autant plus que l’emplacement est prévu pour l’accueil d’une résidence secondaire destinée à une occupation temporaire, ce qui ne permet pas au propriétaire d’y élire domicile. Le règlement intérieur stipule aussi bien les conditions de jouissance de la parcelle et de l’habitation que le cahier des charges. Une législation PRL qui évoque les conditions d’usage des parties communes, et de l’aménagement des parcelles privatives ou encore des horaires d’ouverture. En tout cas, pour l’achat chalet dans parc résidentiel, les résidents bénéficient d’une liberté totale d’usage de leur installation. Ils peuvent utiliser le chalet pour leur propre compte en tant qu’habitat secondaire. Il est même libre d’en faire un investissement à but locatif et s’inscrire sous le régime hôtelier. Enfin, il peut revendre son chalet sans avoir à passer par un intermédiaire, mais nécessite l’autorisation du gestionnaire.